Requiem
Centre de Pratique Musicale de Thônes
Navigation
 ▶ Archives / Presse  ▶ « Vocales » & « Saisons  ▶ « Vocales » 2003  ▶ Requiem
chapeau & descriptif
Corps de l'article

Présentation

Première partie : Maîtrise de la Loire

* Direction Jacques Berthelon
Programme

  • Motets chœur et orgue de Gabriel Fauré
    • Ave Verum Corpus
    • Maria, Mater gratiae
    • Tantum ergo
    • Messe brève
  • Prélude et fugue sur le nom de BACH de Franz Liszt

Franz Liszt est venu rendre visite à César Franck en France à Saint-Clotilde, et Franck a joué cette pièce sur son bel orgue Cavaillé-Coll, alors qu’à quelques encablures de là, en l’église de la Madeleine, il y avait le jeune Gabriel Fauré qui composait ses plus belles pièces. Fauré a été avec Saint-Saëns l’un des prestigieux titulaires de l’orgue Cavaillé-Coll de la Madeleine.

  • Maîtrise de la Loire et Stephan Imboden
  • Orgue : Brice Montagnoux
  • Motet A Cappella pour baryton et chœur de Jean Pierre Sciau « Tu es Petrus »

Stephan Imboden et Brice Montagnoux

  • « Pater Noster » Del Rosario
  • Ave Maria de Franz Liszt

Deuxième partie : Requiem de Gabriel Fauré

Sans aucun doute, le thème de la mort a fourni aux compositeurs une inspiration sans égale. Leur style et leur personnahté semblent se révéler particulièrement dans la messe des morts. La partition de Gabriel Fauré est unique. Il ne s’adonne pas à la facilité de la mode liturgique romaine ; le compositeur voit la mort simplement comme une libération de la vie terrestre et reste indifférent à l’effroi du jugement dernier. L’écriture reste simple, sereine et contemplative et le texte est soigneusement choisi pour mettre le mot Requiem (repos) en exergue.

  • Violon solo : Anne-Sophie Pinelli
  • Magali Pérol : soprano
  • Stephan Imboden : basse

Stephan Imboden débute sa formation musicale à 7 ans auprès de la Schola des Petits Chanteurs de Sion (Suisse). Après des études de piano et de hautbois, il poursuit ses études au conservatoire de Lausanne dans la classe de Juliette Bise où il obtient un diplôme d’enseignement et un 1ier prix de virtuosité avec félicitations du jury en 1987. Il complète sa formation à l’Opéra de Lyon puis se perfectionne dans la musique baroque française à Versailles.
Son expérience musicale et scénique s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine. Stephan Imboden est appelé comme soliste pour de nombreux concerts et opéras, en Suisse, en Europe et au Japon.

« Vocales » 2003

Prochains rendez-vous

la section depliable

La section 'flex'