Le Jazz et la Diva - Opus II
Centre de Pratique Musicale de Thônes
Navigation
 ▶ Archives / Presse  ▶ « Vocales » & « Saisons  ▶ « Vocales » 2009  ▶ Le Jazz et la Diva - (...)
chapeau & descriptif
Corps de l'article

Présentation

Le Jazz et la Diva - Opus II

Avec Didier Lockwood, Caroline Casadesus, David Enhco et Thomas Enhco, mise en scène Alain Sachs.
« Après le succès du « Jazz et la Diva » - Molière du meilleur spectacle musical en 2006 -, la nécessité de créer un Opus II s’est imposée à nous comme une évidence, à la seule condition de créer un spectacle entièrement renouvelé et d’inventer une dramaturgie en tout point différente de la première. »
Avec l’arrivée de Thomas et David Enhco, les deux fils de Caroline tombés très tôt dans la marmite du classique, puis dans celle de Didier, c’est à un véritable thriller musical auquel le public va être convié.

DL du 17/05/2009

11e Edition des « Vocales » : une joyeuse acrobatie musicale avec le « Jazz et la Diva ».

En 2006, la première version du « Jazz et la Diva » reçoit le Molière du meilleur spectacle musical. Aujourd’hui le jazzman génial, Didier Lockwood, et la sublime soprano, Caroline Casadesus, reviennent aux « Vocales » avec un second opus en tout point remanié. Un spectacle mis en scène par Alain Sachs, à qui l’on doit notamment la direction de formations telles que le « Quatuor » (vu aux « Vocales » en 2007), et enrichi de la présence des prodigieux musiciens David et Thomas Enhco, qui se trouvent être les fils de la diva.
Une histoire de famille, une palette de talents et un absolu grain de folie pour ce « thriller » musical dans lequel s’affrontent en toute drôlerie le grand classicisme et l’énergie débordante du jazz. Quand les genres se rencontrent et que les générations s’enchevêtrent, la « Belle et la Bête » rivalisent de maestria dans la composition de ce cocktail étonnant de styles musicaux.

Des joutes musicales lyriques et fantaisistes
Une orchestration savamment pensée, emmenée par une belle théâtralité font de ce show une sorte d’inoubliable symphonie du bonheur.
Entre le lyrisme classique et la fantaisie jazzy, tout oppose la splendide diva de son talentueux violoniste de jazz. Pourtant, on dit que la musique adoucit les mœurs…
Un spectacle de joutes musicales et d’ébats harmoniques à découvrir ce dimanche, à 20 h 30, à la salle des fêtes. Du rythme, de la joie et une parfaite maîtrise des genres, quand la chanteuse d’opéra se prête à un rap de charme, la rencontre est explosive, le public jubile.

Gaëlle TAGLIABUE

DL du 19/05/2009

Un mariage musical et théâtral pétillant
C’est dans une salle des fêtes comble, que s’est déroulé ce dimanche soir, le deuxième concert de la 11e édition des Vocales de Thônes, Les premiers instants de l’affiche alléchante de ce théâtre musical « Le jazz et la Diva » opus 2, ont sans doute surpris quelques spectateurs, bien vite rassurés par l’exceptionnelle finesse du spectacle. Après avoir reçu le Molière du Meilleur spectacle musical en 2006, Caroline Casadesus et Didier Lockwood, ont souhaité revisiter leur premier « Jazz et la Diva » en créant un opus 2 où l’univers du classique vient une nouvelle fois se frotter au violon magique du très talentueux jazzman Didier Lockwood.
Les deux prometteurs fils et musiciens de la soprano Caroline Casadesus, David et Thomas Enhco, apportent du piment non négligeable à cette fantastique joute musicale. Et voici une heure et demie de concert débridé, gai, mais toujours dans la plus grande qualité musicale, passant avec une aisance inouïe d’un répertoire à l’autre. Si tout au long du spectacle, l’opposition entre la musique classique et le jazz, est largement cultivée, la symbiose se fera enfin jour pour une conclusion « décoiffante » et en apothéose où l’harmonie des voix et des instruments sera d’une prestigieuse unité. Les quatre artistes ont ensuite procédé à la traditionnelle séance de dédicace de leur DVD, dont le stock a été épuisé en quelques minutes.

Jean-Paul CHAVAS

L’Essor 74 du 21/05/2009

« L’homme armé », « Le Jazz et la diva » le festival est lancé.

Thônes vit durant une semaine au rythme et au son des Vocales. Le concert d’ouverture a eu-lieu le samedi 16 mai. Comme il est de tradition, c’est l’ensemble vocal « Cantathônes », également organisateur du festival qui a lancé cette nouvelle édition. Dirigés par Martial Renard, 70 choristes et 35 musiciens de l’orchestre des Alpes, ont interprété « La Messe de l’Homme armé ». Un hymne à la liberté, écrit une première fois au XVe siècle, repris pour le passage de l’an 2000, et construit à Thônes pour rendre hommage aux combattants des Glières. Le lendemain, la représentation du « Jazz et la diva » fut Pour tous les spectateurs un véritable moment de bonheur. Bonheur distillé Par les quatre membres du groupe, issus de la même famille et frappés du même génie de la musique. Virtuosité, humour et allégresse, ont formé un spectacle inoubliable, un moment de pur génie ! Une soirée comme les Vocales en programment régulièrement depuis dix ans. Avant le festival, les organisateurs souhaitaient que la fête soit belle. Assurément, elle l’est !

J.-P. C.

Les photos

« Vocales » 2009

Prochains rendez-vous

la section depliable

La section 'flex'