Thomas Fersen
Centre de Pratique Musicale de Thônes
Navigation
 ▶ Archives / Presse  ▶ Année 2012-2013  ▶ « Vocales » 2013  ▶ Thomas Fersen
chapeau & descriptif
Corps de l'article

Présentation

Thomas Fersen

On cherche toujours un responsable de la naissance de la nouvelle nouvelle nouvelle, etc, chanson française. Nul doute que Thomas Fersen, dès son premier bal (“Un Bal des oiseaux”) y a été pour quelque chose. Il ne tient peut-être pas à endosser la paternité et de la vieille dame, et de ses jeunes collègues ; disons plutôt, alors, qu’il a renouvelé l’art mineur, y a glissé des folies, des fables, des noirceurs, des bêtes pas bêtes, des hommes bizarres, des femmes fatalement fatales, et des ukulélés. Lui a une préférence pour le ukulélé soprano, qu’il juge teigneux. N’en concluons pas hâtivement que Fersen l’est également. Surprenant, en revanche, il ne cesse de l’être.

Auteur du tube que fut “Deux Pieds”, en 2003 : « On me dit que je suis paresseux, que je ne fais que ce que je veux. » Il est certain que Thomas Fersen n’en fait qu’à sa tête, avec sa manière unique de jouer de la langue pour raconter des fables quotidiennes décalées, d’une voix rocailleuse qui convoque des images tirées de son bestiaire ou de son potager imaginaire. Mais paresseux, non, on ne peut pas le croire, lui qui sort un album par an, chaque fois surprenant. Le dernier en date s’intitule “Je suis au paradis”, sorti début 2011 (tôt Ou tard).

Les photos

« Vocales » 2013

Prochains rendez-vous

la section depliable

La section 'flex'