Skaanza (Thônes)
Centre de Pratique Musicale de Thônes
Navigation
 ▶ Archives / Presse  ▶ Année 2012-2013  ▶ Skaanza (Thônes)
chapeau & descriptif
Corps de l'article

Présentation

Skaanza

Entretien avec Etienne Perruchon à propos de Skaanza

Suite de 16 chants pour chœur mixte, chœur d’enfants, participation du public et orchestre symphonique

Pourquoi une nouvelle œuvre en DOGORIEN ?

Après la tournée de concerts DOGORA que j’ai faite dans l’année 2010, je voulais continuer mon travail sur la pratique collective du chant. Je me suis passé commande à moi-même d’une nouvelle partition ! Cette envie de continuer ce type de répertoire de chants “populaires” m’a conduit naturellement vers l’écriture de SKAANZA. De plus, les différents voyages que j’ai faits ces derniers temps (au Maroc, en Suède, au Chili, en Chine, …) m’ont permis d’élargir mon imaginaire dogorien.

Quelle particularité apporte SKAANZA par rapport à DOGORA et TCHIKIDAN ?

DOGORA est une partition pour chœur mixte et chœur d’enfants. TCHIKIDAN est écrit pour chœur d’enfants avec participation du public dans le final. SKAANZA est un peu le concentré de tout cela. L’œuvre fait appel au chœur mixte et chœur d’enfants, mais cette fois-ci, le public est impliqué tout au long de l’œuvre. J’ai voulu également que l’aspect “mélodies populaires” soit plus fort encore. Pour cela, j’ai d’abord écrit toutes les mélodies à une voix. Il existe même deux versions des chœurs pour SKAANZA : l’une pour chœur mixte, et l ’autre pour voix de femmes et voix d’hommes à l’unisson.

Les photos

Année 2012-2013

Prochains rendez-vous

la section depliable

La section 'flex'