Stabat Mater (Thônes)
Centre de Pratique Musicale de Thônes
Navigation
 ▶ Archives / Presse  ▶ Année 2012-2013  ▶ Stabat Mater (Thônes)
chapeau & descriptif
Corps de l'article

Stabat Mater

Affiche « Stabat Mater »

Stabat Mater de Pergolèse [1] et des œuvres de Vivaldi, Mendelssohn, Sarasate, Mozart, Elgar

  • Les Jeunes Virtuoses de New York
  • L’OSA, Orchestre de Chambre des Alpes
  • Le Chœur maîtrisien et l’Ensemble vocal de Thônes
  • Julia Subert, soprano
  • Eva Kiss, mezzo soprano
  • Arik Braude, violon
  • Patrick Dillery, flûte
  • Georges Kiss, clavecin
  • Sous la direction de Martial Renard

[1Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi en italien) est né le 4 janvier 1710 à Jesi, dans la province d’Ancône, dans les Marches. Son nom lui vient de la ville de Pergola, d’où sa famille était originaire.
Enfant très doué, il est envoyé dès l’âge de douze ans au célèbre conservatoire des Poveri di Gesù Cristo à Naples. En 1731, son chef d’œuvre de fin d’étude au conservatoire le rend célèbre.
En 1735, sa santé commence à décliner, et l’oblige à se retirer au début de l’année suivante au monastère des Capucins de Puzzuoli, près de Naples. C’est vraisemblablement dans leur monastère que Pergolèse compose son Salve Regina et son célèbre Stabat Mater. Atteint de la tuberculose, Pergolèse meurt en 1736, à l’âge de 26 ans.

Année 2012-2013

Prochains rendez-vous

la section depliable

La section 'flex'