Les « Vocales » poussent les murs
Centre de Pratique Musicale de Thônes
Navigation
 ▶ Archives / Presse  ▶ Année 2014-2015  ▶ « Vocales » 2015  ▶ Les « Vocales » poussent
chapeau & descriptif
Corps de l'article

Présentation

Place Bastian
18h : Jules et le vilain orchestra
20h : Paris Montmartre
22h : Le vilain Baluche : Bal sur la place.

Flyer « Poussent les murs »

Jules & le vilain orchestra

Jules

Tout petit déjà, Jules est vieux.

Quand les filles de l’école se trémoussent sur les tubes pop des 80’s, lui fume la pipe en écoutant les disques de Reggiani, Brel, Nino Ferrer, Bob Dylan, Renaud ou Goldman.

La spirale est enclenchée, impossible de faire demi-tour.
En 1988, il enfile une veste en velours et commence la musique avec deux frangins, Sam et Fred, qui deviendront les insupportables Ogres de Barback.

Autant dire que ça ne s’arrange pas.

Vilain orchestra

Jules navigue ensuite parmi plusieurs groupes. Il se met au service des autres, alterne plateaux télé noir et blanc au piano avec Julio Iglesias, et sessions de bassiste avec des artistes aussi médiocres que Kent, Jacques Higelin, Bénabar ou Catherine Ringer, dans la variété comme dans le rock alternatif….

De pire en pire !

Cela aurait pu s’arrêter là si Jules n’avait pas, alors, les deux pires idées de sa vie : Il commence à se couper les poils du nez, alors que, plus tu coupes, plus ça repousse. Mais surtout, il veut écrire ses propres chansons et les défendre sur scène.

Oh le con…

Aujourd’hui, Jules c’est une centaine de concerts partout en France, dont la tournée « L’Homme le plus fort du Monde » produite par b.a.p et qui atteint son point d’orgue Bontempi en janvier 2012 lors d’une date au Divan du Monde épique et archicomble.

Allez comprendre…

Un nouvel album, un nouveau spectacle, une nouvelle tournée… Le tout motivé par l’énergie du désespoir.

Ajoutez à cela des tubes à ravir les campings, un clip vidéo féministe (Thérèse) et une collaboration avec le rappeur le moins bling-bling de toute l’Ile-de-France et vous aurez une idée du manque d’ambition du bonhomme.

Ne l’encouragez pas. Le type est père de famille. Faites ça pour ses gosses.
En plus « Variété alternative » ça ne veut rien dire.

Merci pour lui.

Paris Montmartre

C’est un tour de chant de chansons d’après guerre et d’autrefois dans un univers musical qui rappellera l’ambiance bohème d’un soir de promenade à Montmartre.

Deux guitares, trois chants et percussions. Le répertoire se compose de chansons revisitées de : Yves Montand, Jacques Dutronc, Serge Gainsbourg, Charles Aznavour, Brassens, Bourvil, Edith Piaf, Brel…
Cette formation rencontre toujours un franc succès auprès de toutes les générations qui se retrouvent pour danser une valse et chanter le refrain d’une chanson tous ensemble. C’est guinguette sans être ringard. C’est jazzy sans être jazz. C’est joyeux et toujours chargé de bonne humeur. A consommer en famille, seul, à deux, de 7 à 77 ans.

Les photos

« Vocales » 2015

Prochains rendez-vous

la section depliable

La section 'flex'